Lars von Trier viré de Cannes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Si c'était une provocation pour attirer l'attention sur son film, c'est raté...
Si c'était une provocation pour attirer l'attention sur son film, c'est raté...
©

Dérapage

Lars von Trier viré de Cannes

Malgré ses excuses, le réalisateur danois est déclaré "persona non grata" par la direction du festival pour avoir déclaré "être nazi".

[Mis jour à 13h25]

La direction du festival de Cannes vient d'annoncer que Lars von Trier était déclaré "persona non grata", avec effet immédiat. Le réalisateur danois paye sa "plaisanterie" de la veille. Il avait alors notamment déclaré, sur le ton de l'humour, "être nazi".

Son film "Melancholia" reste toutefois en compétition.

[Mise à jour Jeudi 19 mai]

Si c'était une provocation pour attirer l'attention sur son film, c'est raté. Lars Von Trier a émis un communiqué d'excuses après la polémique créée par ses propos sur le nazisme. Il s'est défendu d'être "antisémite, raciste ou nazi" en expliquant qu'il s'était laissé allé à une provocation.

La direction du festival a expliqué qu'elle n'admet pas que Cannes puisse être "le théâtre, sur de tels sujets, de semblables déclarations".

[Mercredi 18 mai]

Voilà une phrase que le cinéaste Lars Von Trier aurait bien fait de ne pas prononcer. Le réalisateur danois a provoqué la consternation au Festival de Cannes, en se déclarant « nazi ».

A propos d’Adolf Hitler, le cinéaste aurait annoncé : « Je pense que je comprends l'homme. On ne peut pas dire que ce soit quelqu'un de bien mais je comprends beaucoup de choses à son sujet et j'ai un peu de sympathie mais enfin, je ne suis ni pour la Deuxième Guerre mondiale ni contre les juifs.» Sur le ton de la boutade, il ajoute : « Ok, je suis nazi. »

Autant dire que sa déclaration a suscité un malaise général au sein de l’assistance.

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !