La visite mouvementée d'Emmanuel Macron au CHU de Rouen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La visite mouvementée d'Emmanuel Macron au CHU de Rouen
©Christophe Ena / POOL / AFP

Macron chahuté à Rouen

La visite mouvementée d'Emmanuel Macron au CHU de Rouen

La venue d'Emmanuel Macron, en ce jeudi matin à Rouen, dans le cadre d'un plan de lutte sur l'autisme, a été perturbée par un mouvement de contestation des étudiants et des personnels hospitaliers.

Emmanuel Macron effectuait une visite à Rouen ce jeudi sur le thème de l'autisme, selon des informations du Figaro. Alors que le mouvement social perdure dans la fonction publique, à la SNCF avec la grève perlée et le mouvement de protestation des cheminots, à l'université, chez les employés de la poste et auprès du personnel hospitalier, la visite d'Emmanuel Macron a été mouvementée en ce jeudi matin à Rouen. Un cortège de 150 à 200 manifestants attendait le chef de l'Etat, à l'extérieur du CHU de Rouen. Certaines personnes arboraient les drapeaux de différents syndicats : la CFDT, SUD et la CGT. Selon des informations de France info, les échanges entre Emmanuel Macron et le personnel de l'hôpital ont été vifs, à l'intérieur de l'hôpital.  

Le Président et la Première dame Brigitte Macron sont arrivés vers 10h dans l'unité d'intervention développementale précoce (Unidep) du CHU de Rouen. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, et la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, étaient également dans la délégation.

Le Président de la République s'est rendu dans un service hospitalier spécialisé dans la détection précoce des enfants autistes. Ce déplacement du chef de l'Etat intervient juste avant le déclenchement du 4e plan autisme, dévoilé ce vendredi par le Premier ministre Edouard Philippe. Des moyens supplémentaires devraient notamment être accordés afin de mieux diagnostiquer et de pouvoir accompagner, de la meilleure des manières, les personnes atteintes d'autisme.         

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !