La villa de Jean-Marie Le Pen à Saint-Cloud perquisitionnée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La villa de Jean-Marie Le Pen à Saint-Cloud perquisitionnée
©Reuters

Soupçons

La villa de Jean-Marie Le Pen à Saint-Cloud perquisitionnée

"Ici, ce n'est pas l'état d'urgence, c'est l'état de siège !"

Le FN à nouveau dans la tourmente. Selon des informations du journal Le Parisien, la villa de Montretout à Saint-Cloud de Jean-Marie Le Pen a fait l'objet d'une perquisition. L'opération a commencé aux alentours de 11 heures ; le co-fondateur du Front national était présent sur place, ainsi qu'une douzaine de policiers.

"Les policiers m'ont prévenu que ce serait long, ils font des heures sup", a expliqué au Parisien Jean-Marie Le Pen. "Leur perquisition est très active, elle vise mes bureaux et mes ordinateurs".

Cette opération de police intervient dans le cadre de l'enquête sur les assistants parlementaires du FN. Les enquêteurs s'intéressent à des salaires versés à 20 assistants apparaissant dans l'organigramme du parti. Ces assistants sont censés aider le député dans sa mission, mais les missions définies par leur contrat n'ont pas grand-chose à voir avec celles qu'ils occupent au sein du FN, selon le Parlement européen, qui a saisi l'organisme antifraude de l'Union européenne, en mars 2015. Le Parquet de Paris a également ouvert une enquête fin mars 2015. 

"Ici, ce n'est pas l'état d'urgence, c'est l'état de siège !", a ironisé le Ménhir, parlant aux journalistes après la perquisition. 

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !