La Toyota Prius peut effectuer la moitié de ses trajets en mode « zéro émission » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
La Toyota Prius peut effectuer la moitié de ses trajets en mode « zéro émission »
©Jewel SAMAD / AFP

Transition écologique

La Toyota Prius peut effectuer la moitié de ses trajets en mode « zéro émission »

Des études effectuées au sud de Paris montrent que la Prius est en mode tout électrique 70% du temps.

Vers le tout électrique ou l'hybride ? A l'heure où l'écologie fait énormément débat en France, Toyota semble trouver les solutions pour la motorisation automobile de demain. La Prius en est le parfait exemple.

Selon une étude menée cette année par les professeurs Jean-Pierre Ponssard de l'école polytechnique et Yannick Perez de CentralSupélec, la voiture hybride du constructeur japonais serait un modèle de basse consommation.

Quatre voitures ont été testées à différents moments de la journée dans des zones urbaines, péri-urbaines et autoroute entre Clamart et Palaiseau au sud de Paris. 81 tests ont été effectués sur 10 jours sur une distance de 2160 km. Il apparaît que la Prius est en mode "zéro émission" sur 51,4% de la distance soit 70,1% du temps.

Sur les seules phases d'accélération (sans compter l'arrêt et la décélération), moment où les émissions de CO2 sont les plus fortes pour un véhicule thermique, le pourcentage ne baisse que légèrement. La Prius est en tout électrique 30,7% de la distance soit 45,9% du temps. C'est dans les zones urbaines que les tests sont les plus concluants puisque la voiture hybride japonaise couvre 77,4% de la distance en basse consommation soit 86,9% du temps de trajet.

Ce qui donne, au total en moyenne, plus de 50% de la distance effectuée en mode "zéro émission" le tout en étant moins contraignant qu'une voiture électrique puisqu'une voiture hybride n'a pas besoin d'être rechargée.

Le dauphiné

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !