La police fédérale allemande a aussi utilisé Pegasus le logiciel permettant d'espionner les téléphones mobiles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Angela Merkel
Angela Merkel
©Capture Couverture Der Spiegel

Indiscret

La police fédérale allemande a aussi utilisé Pegasus le logiciel permettant d'espionner les téléphones mobiles

Il aurait servi à la surveillance de suspects

Le Bundeskriminalamt (BKA), la police fédérale allemande, a acheté en secret le logiciel espion Pegasus, pour la surveillance de suspects, révèlent mardi 7 septembre les quotidiens Zeit et Süddeutsche Zeitung souligne Le Monde.

Malgré les questions que pose l’utilisation de ce logiciel d’un point de vue légal en Allemagne, le BKA a conclu un contrat avec la société israélienne NSO Group, qui commercialise Pegasus, selon plusieurs sources au sein des services de sécurité du pays. Une audition parlementaire à ce sujet doit avoir lieu mardi." écrit Le Monde.

"En France, la police a, depuis une dizaine d’années, le droit d’utiliser des logiciels espions dans un certain nombre d’enquêtes. Aucun élément ne semble en revanche révéler que les services d’enquête français soient clients de NSO" conclut Le Monde.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !