La police de sécurité du quotidien présentée par Gérard Collomb | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La police de sécurité du quotidien présentée par Gérard Collomb
©Reuters

30 quartiers concernés

La police de sécurité du quotidien présentée par Gérard Collomb

La promesse de campagne du désormais président Macron va voir le jour. Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur a présenté ce jeudi la police de sécurité du quotidien (PSQ) qui se veut être une nouvelle "référence en matière de sécurité publique".

Gérard Collomb a présenté aujourd'hui la PSQ (police de sécurité du quotidien) promise par Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle. Une nouvelle force de l'ordre qui ne manque pas de susciter des interrogations aussi bien chez les forces de l'ordre que chez les élus.

Cette police sera testée d'abord dans 30 quartiers en France d'ici janvier 2019 a expliqué le ministre de l'Intérieur lors de sa présentation à l'Ecole militaire à Paris. Une réponse à une promesse faite par le président qui voulait une police "plus proche du terrain, mieux intégrée dans le tissu social des quartiers, mieux à même d'intervenir avec discernement et de traiter les problèmes de proximité".

Un grand chantier dont les effets risquent de se faire attendre. Les quartiers de "reconquête républicaine" se verront dotés de "moyens supplémentaires" soit un renfort de 15 à 30 policiers pour un total de 1300 effectifs supplémentaires à travers la France. Il faudra plusieurs années avant de pouvoir mesurer l'efficacité réelle de cette PSQ. Pour l'instant, il faudra se contenter de la déclaration du ministre qui a proclamé la "fin de la politique du chiffre". Autre proposition du ministre, "que ce soient les Français qui évaluent leur police, pas uniquement des séries statistiques" en ayant recours à des enquêtes de satisfaction.

Attention, il ne s'agit toutefois pas de revenir à la police de proximité enterrée pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy il y a 15 ans.  Puis, pour apaiser les relations entre la police et les citoyens, Gérard Collomb a annoncé dans un entretien au Point que le nombre de caméras-mobiles  accrochées sur le torse de l'agent en patrouille sera multiplié par 4 pour atteindre 10000 parmi les forces de l'ordre d'ici à 2019.

Parmi les quartiers et les communes qui verront arriver en leur sein cette police de sécurité du quotidien, on peut citer le quartier de La Chapelle dans le 18e arrondissement de Paris, Vénissieux avec le quartier Les Minguettes, L'Ariane et les Moulins à Nice, Malakoff, Bellevue et Dervaillères à Nantes, Beau Marais et le Centre-ville de Calais, les Hauts de Creil dans la ville éponyme, le quartier de Saint-Charles à Marseille, Pissevin  et Valdegour à Nimes…

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !