Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Christian Jacob à l'Université d'été des Républicains à La Baule en 2019
©Sebastien SALOM-GOMIS / AFP

Nouvelle donne

La liste conservatrice s'impose à la nouvelle direction des jeunes Les Républicains

Lors de l'élection de la nouvelle direction des jeunes LR, la liste conservatrice de Guilhem Carayon a remporté 62 % des voix face à Sébastien Canovas qui disposait pourtant du soutient des cadres.

Les jeunes Républicains ont un nouveau patron et il s'agit de Guilhem Carayon avec sa liste à la ligne droitière. En remportant 62 % des voix,  « Nouv’LR », a infligé un camouflet à « Jeunesse Rassemblée » liste portée par Sébastien Canovas, cela confirme une idée largement répandue dans les rangs des Républicains comme quoi les jeunes militants se situent plus à droite de l'échiquier politique que leurs ainés. 

Pourtant, la liste « Jeunesse Rassemblée » avait le soutien d'une bonne partie de la direction des Républicains. On trouvait notamment le numéro 3 du parti Aurélien Pradié ou Pierre-Henri Dumont, secrétaire général adjoint à la Jeunesse et en charge de la réforme de l’organisation de jeunesse. Il s'agissait alors d'une victoire assurée à la manière de Christian Jacob en 2019 selon un article du Parisien. 

Durant la campagne, Guilhem Carayon a alors accusé la direction du parti "d'ingérence" dans l'élection, s'assurant alors le soutien des jeunes cadres LR. Il a aussi été soutenu par des cadres de l'aile conservatrice du parti comme Bruno Retailleau, François-Xavier Bellamy ou David Lisnard, le maire de Cannes. 

Christian Jacob, le patron du parti Les Républicains, avait demandé aux deux camps de se réconcilier une fois l'élection passée et ainsi peut-être de ne pas reproduire une histoire qui a pu se passer chez les cadres. 

 

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !