La France maintient la nomination d'un ambassadeur homosexuel au Vatican, le Saint-Siège réticent | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Seul le pape pourrait décider
Seul le pape pourrait décider
©Reuters

Bras de fer

La France maintient la nomination d'un ambassadeur homosexuel au Vatican, le Saint-Siège réticent

Au terme du Conseil des ministres, Stéphane Le Foll a indiqué que "le choix porté sur M. Stefanini reste la proposition de la France".

Le match France-Vatican se poursuit. Pour utiliser une image de football, les deux Etats jouent même les prolongations. En cause : la nomination de l'ambassadeur qui fait toujours débat. En effet, il y a plusieurs semaines, la France avait proposé de nommer Laurent Stefanini; Mais selon le JDD, ce choix ne plairait pas au Saint-Siège en raison de l'homosexualité du diplomate. Le pape François aurait lui-même invalidé la décision.

Mais malgré les réticences, la France n'entend pas céder. C'est ce que Stéphane Le Foll a confirmé ce mercredi après le conseil des ministres." La France a fait un choix d'avoir un ambassadeur auprès du Vatican. Ce choix s'est porté sur M. Stefanini et cela reste la proposition de la France", a-t-il expliqué. Du côté du Vatican, silence radio après cette déclaration. "Je n'ai pas de commentaire à faire, car cela relève strictement des relations entre Etats", a dit le porte-parole du Saint-Siège. 

Laurent Stefanini, 55 ans, catholique pratiquant, a pourtant déjà occupé la fonction de numéro deux de la diplomatie auprès du Vatican de 2001 à 2005. 

Lu sur Metronews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !