La France choquée par l'Australie qui annule le méga-contrat de douze sous-marins d'attaque signé en 2016 et porte un coup à notre stratégie indo-pacifique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Sous-marin nucléaire français
Sous-marin nucléaire français
©wikipédia

Trafalgar

La France choquée par l'Australie qui annule le méga-contrat de douze sous-marins d'attaque signé en 2016 et porte un coup à notre stratégie indo-pacifique

L'Australie a décidé d'acheter des sous marins-nucléaires anglo-saxons

C'était, pour la France, le contrat du siècle : l'Australie avait commandé en 2016 douze sous-marins à propulsion classique pour un montant de 31 milliards d'euros dans un premier temps, puis, en raison de dépassements des coûts, pour un 56 milliards d'euros.

C'était le plus gros contrat jamais conclu par la France avec une puissance étrangère souligne l'Express : Très loin, entre autres, des ventes de Rafale avec l'Egypte - 5,2 milliards en 2015 puis 4 milliards en 2021 - ou même avec le Qatar, qui a déboursé 6,3 milliards d'euros il y a six ans pour s'équiper de ces avions de chasse Dassault.

Et ce n'est pas seulement un coup dur financier : "Il s'agit d'un revers majeur pour la stratégie indo-pacifique mise en place par le président Emmanuel Macron, fondée sur des partenariats étroits avec l'Inde et l'Australie, contre les ambitions de la Chine dans les eaux de l'Asie du Sud-Est."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !