La députée britannique blessée par balles et poignardée est décédée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
La députée britannique blessée par balles et poignardée est décédée
©Capture d'écran Facebook

Acharnement

La députée britannique blessée par balles et poignardée est décédée

"La mort de Jo Cox est une tragédie", a réagi sur Twitter le premier ministre David Cameron, qualifiant la députée de parlementaire "engagée et impliquée". En réaction, le camp pro-Union européenne a annoncé la suspension de sa campagne.

La députée britannique qui a été violemment agressée ce jeudi est morte, a annoncé la police locale. Jo Cox, 41 ans, députée travailliste pro-européenne, avait été blessée par balles à Birstall, dans le nord de l'Angleterre, avant d'être poignardée, selon les médias britanniques. Un homme de 52 ans a été arrêté.

Selon la ministre de l'Intérieur britannique, Theresa May, "les circonstances ne sont pas encore claires et complètement établies". 

"La mort de Jo Cox est une tragédie", a réagi sur Twitter le premier ministre David Cameron, qualifiant la députée de parlementaire "engagée et impliquée".

En déplacement à Copenhague, le secrétaire d'État américain John Kerry a également commenté ce meurtre : "Je me joins à vous [le Premier ministre danois Lars Løkke Rasmussen] pour exprimer ma profonde peine de voir qu'une jeune parlementaire, qui manifestement était une jeune femme avec un talent immense, a été tuée dans l'exercice de ses fonctions au sein de sa circonscription. C'est une attaque contre tous ceux pour qui la démocratie importe et qui ont foi en elle", a-t-il déclaré.

Jo Cox avait été touchée avant de s'effondrer, selon un témoin cité par l'agence Press Association. Elue en 2015, la mère de deux enfants aurait également été poignardée, selon plusieurs médias. En réaction, le camp pro-Union européenne a annoncé la suspension de sa campagne.

D'après un témoin cité par Press association, Jo Cox aurait eu une altercation avec deux habitants de Birstall. Cette élue de 41 ans est une opposante au Brexit. D'après un autre témoin de l'attaque, cité par un média britannique, l'homme aurait crié "Britain first" ("La Grande-Bretagne d'abord", slogan des pro-Brexit), avant de tirer sur l'élue et de prendre la fuite.

Lu sur Le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !