La culture est "au centre de la riposte" de la France aux terroristes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La ministre de la Culture, Fleur Pellerin.
La ministre de la Culture, Fleur Pellerin.
©Reuters

Tremblez, terroristes !

La culture est "au centre de la riposte" de la France aux terroristes

La ministre de la Culture, Fleur Pellerin, écrit dans une tribune publiée par le journal Le Monde que la culture est une "arme de destruction massive contre l'obscurantisme".

Dans une tribune publiée samedi dans le Monde, intitulée "On ne va pas au Bataclan pour mourir", la ministre de la culture Fleur Pellerin écrit que "Daesh a déclaré la guerre à la culture".

"Daesh a déclaré la guerre à la culture, parce que le pouvoir de la culture lui est insupportable. Insupportable de liberté, d’ouverture, de diversité, de mixité, d’inattendu, d’élévation. Insupportable de joie, de beauté, de plaisir, de douceur, de consolation", écrit la ministre. Elle ajoute que cette guerre a été déclarée "à Mossoul, à Palmyre, à Beyrouth, à Copenhague, à Paris, parce que la culture est une arme, et que ses bourreaux la redoutent plus que toute autre."

En réponse, la La France prépare la riposte. Elle riposte déjà. Et la culture est au centre de la riposte", assure la ministre.

"Les terroristes rêvent d’empêcher les spectacles de se tenir : nous leur opposerons toujours plus de spectacles. Les publics et les artistes pourront compter sur l’Etat pour assurer leur sécurité et soutenir les salles les plus fragiles dans ces moments difficiles". Elle ajoute : "nous donnerons le droit d’asile aux œuvres d’art menacées et nous numériserons les monuments vandalisés, pour leur offrir l’éternité". Fleur Pellerin a annoncé cette semaine un fonds de solidarité destiné à aider les salles de spectacle, confrontées à des annulations dues aux attentats et à des dépenses de sécurité, rappelle-t-on.

"La culture est une arme de destruction massive contre l’obscurantisme. La culture est une arme d’émancipation massive contre la servitude", insiste Fleur Pellerin. 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !