La Cour des Comptes préconise la baisse des indemnités chômage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La Cour des Comptes préconise la baisse des indemnités chômage
©

Pavé dans la mare

La Cour des Comptes préconise la baisse des indemnités chômage

La dette de l'assurance chômage menace "la soutenabilité du régime", selon la Cour.

Voilà un rapport qui risque bien de créer la polémique. Dans un rapport remis récemment à l'Unedic, la Cour des Comptes préconise de baisser les allocations chômage, parmi d'autres mesures d'économies jugées nécessaires pour réduire la dette faramineuse du régime d'assurance-chômage français. Cette dernière atteindrait 29,4 milliards d'euros fin 2016, et même 35 milliards fin 2018, selon des prévisions de l’Unedic. Au point de menacer "la soutenabilité du régime", prévient le texte.

Les sages de la rue Cambon brossent le  portrait d’un système particulièrement généreux.  La France propose un "taux de remplacement élevé par rapport aux autres pays de l'OCDE", détient le "plus grand nombre de chômeurs couverts", la durée maximale d'indemnisation est parmi "les plus élevées", avec 24 mois sans dégressivité, voire 36 mois pour les plus de 50 ans. De plus, le montant maximal d'indemnisation (6.200 euros nets par mois) se positionnerait comme le plus élevé parmi les pays comparables.

La Cour évoque donc des changements radicaux : une baisse du taux d'indemnisation par rapport au dernier salaire (1 point de moins représenterait une économie de 422 millions d'euros),  le passage de 50 à 55 ans l'âge à partir duquel la durée maximale d'indemnisation peut atteindre 3 ans (450 ME d'économie), un allongement de la durée d'affiliation requise pour avoir droit à des indemnités. Dans le viseur également, le principe d’"un jour cotisé = un jour indemnisé" : le passage à un ratio de 0,9 jour indemnisé pour un cotisé "se traduirait par une économie de 1,2 milliard d'euros par an".

La publication de ce texte intervient à quelques semaines de la renégociation de la convention d'assurance chômage par les partenaires sociaux. Ces derniers vont décider des paramètres d'indemnisation des demandeurs d'emploi pour les deux années à venir.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !