La corruption dans l'Union Européenne : un coût économique évalué à 120 milliards d'euros | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La corruption dans l'Union Européenne :  un coût économique évalué à 120 milliards d'euros
©

Bakchich

La corruption dans l'Union Européenne : un coût économique évalué à 120 milliards d'euros

Près de la moitié des sociétés qui travaillent dans l'Union Européenne se plaignent de ce phénomène.

C'est le premier rapport de la Commission européenne sur le sujet, et ses conclusions sont accablantes : la corruption est omniprésente en Europe. Il y a bien des variations d'un pays à l'autre, concernant la nature des actes de corruption, leur niveau, et l'efficacité des mesures prises pour lutter contre le phénomène.. Mais au final, il faut payer l'addition : son coût est évalué à 120 milliards d'euros. 

La Grèce est considérée comme championne en la matière, suivie par l'Espagne et l'Italie. De l'autre côté du spectre, au Danemark, en Finlande et en Suède, on considère que la corruption est un fait rare. 

Selon ce rapport, les domaines d'activité les plus touchés par la corruption sont la construction, la promotion immobilière en zone urbaine et la santé. Le secteur des marchés publics en est lui aussi victime. 

La Commission européenne a non seulement analysé la situation dans chaque état, mais aussi interrogé les citoyens sur leur perception de la situation. Résultat, en France, 68% des Français estiment que la corruption est très répandue, et six entreprises sur dix la considèrent comme un obstacle aux affaires. 

Selon Cecilia Malmström, commissaire européenne chargée des Affaires intérieures, les Etats européens ont "beaucoup fait" pour lutter contre la corruption récemment. Des efforts qui sont toutefois "loin d'être suffisants". En France, par exemple, le rapport salue les mesures prises pour lutter contre les conflits d'intérêts, mais regrette l'absence de lutte contre "les risques de corruption dans le secteur des marchés publics et dans les transactions commerciales internationales".

Lu sur Yahoo!

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !