La Corée du Nord "en état de guerre" avec son voisin du sud | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les Etats-Unis prennent ces menaces "au sérieux".
Les Etats-Unis prennent ces menaces "au sérieux".
©Reuters

Point de non-retour ?

La Corée du Nord "en état de guerre" avec son voisin du sud

La Corée du Nord s'estime menacée par les manoeuvres militaires conjointes de Séoul et Washington.

La Corée du Nord a annoncé samedi entrer "en état de guerre" contre la Corée du Sud, après avoir placé vendredi certains de ses sites militaires en état d'alerte. 

"A partir de maintenant, les relations Nord-Sud vont entrer en état de guerre et toutes les questions qui se posent entre le Nord et le Sud seront réglées en conséquence", a déclaré le gouvernement nord-coréen dans un communiqué publié par l'agence officielle KCNA. "La situation prévalant de longue date selon laquelle la péninsule coréenne n'est ni en guerre ni en paix est terminée", poursuit le communiqué.

Les Etats-Unis prennent ces menaces "au sérieux". Chuck Hagel, le secrétaire d'Etat américain à la Défense, a indiqué que Washington ne se laisserait pas intimider par les menaces belliqueuses de Kim Jong-Un et était prêt à faire face "à toute éventualité".

Les déclarations de Pyongyang sont minimisées par la Corée du Sud, habituée par les effets de propagande de son voisin nordiste. "Ce n'est pas vraiment une nouvelle menace - seulement un élément dans une série de menaces de provocation", a précisé le ministère de l'Unification sud-coréen dans un communiqué. Le ministère de la Défense a quant à lui ajouté qu'aucun mouvement de troupe particulier n'avait été observé près des frontières.

Le régime de Pyongyang a récemment multiplié les déclarations belliqueuses contre Séoul et son allié américain. Il avait annoncé ce mois-ci qu'il annulait l'armistice et les autres traités bilatéraux de paix signés avec la Corée du Sud pour protester contre les exercices militaires conjoints de ces derniers avec les Etats-Unis. Pyongyang a également prévenu que toute provocation entraînerait rapidement une escalade vers un conflit nucléaire.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !