La consigne interne donnée aux policiers "d’évincer" les Roms vivant dans la rue a été "rectifiée" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La consigne interne donnée aux policiers "d’évincer" les Roms vivant dans la rue a été "rectifiée"
©

Retour en arrière

La consigne interne donnée aux policiers "d’évincer" les Roms vivant dans la rue a été "rectifiée"

Bernard Cazeneuve est intervenu rappelant "le principe selon lequel aucun contrôle de police ne peut être effectué en ciblant une personne en fonction d’une nationalité réelle ou supposée".

"Evincer les Roms vivant dans la rue". Telle était la consigne interne donnée aux policiers du VIe arrondissement de Paris selon Le Parisien. Faisant beaucoup de bruit, elle a été rectifiée selon Bernard Cazeneuve. Le ministre de l'Intérieur est intervenu rappelant "le principe selon lequel aucun contrôle de police ne peut être effectué en ciblant une personne en fonction d’une nationalité réelle ou supposée".

"C’est ce principe qui fonde d’ailleurs la réalité du travail remarquable effectué quotidiennement par les policiers, dans le VIe arrondissement de Paris comme ailleurs permettant de lutter contre la mendicité illégale, contre l’exploitation des mineurs et d’éviter que des familles avec des enfants en bas âge ne dorment dans la rue" explique le ministre dans un communiqué. 

Par ailleurs, Bernard Cazeneuve se défend de tout laxisme ou de tout abus de fermeté sur ce dossier se référant à la circulaire interministérielle du 26 août 2012, "qui permet d’appliquer avec fermeté et humanité trois principes : le démantèlement des campements illicites en proposant des solutions d’hébergement chaque fois que cela est possible, le respect du droit au séjour et la coopération avec les pays d’origine pour y permettre leur réinsertion".

La Voix des Roms, une association qui les défend était monté au créneau ce mardi matin disant qu'une police "qui recense les roms sous prétexte de +prochaines opérations d’éviction et d’assistance+ n’est pas une police d’un Etat démocratique". Un rassemblement devant le commissariat mis en cause est prévu ce mardi à 18h30.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !