La CGT reste "en tête" dans la fonction publique, Lepaon s'accroche à son poste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
La CGT en tête dans la fonction publique
La CGT en tête dans la fonction publique
©Reuters

Tous ensemble

La CGT reste "en tête" dans la fonction publique, Lepaon s'accroche à son poste

Dans une vidéo publiée ce vendredi, le leader syndical se dit "satisfait" par les résultats. Il espère rester à son poste jusqu'en 2016.

Thierry Lepaon est en pleine tourmente et selon certaines sources, le leader de la CGT serait sur le point d'être "éjecté". Cela ne l'a pas empêché ce vendredi de commenter les premiers résultats des élections professionnelles. Il a notamment précisé dans un message vidéo que son organisation restait "en tête" dans la fonction publique.

"À l'heure qu'il est, nous n'avons pas tous les résultats, mais la CGT est la première force syndicale dans la fonction publique. C'est un point d'appui essentiel à la fois pour les agents, pour l'ensemble des salariés, mais également, je le pense véritablement, pour l'ensemble des citoyens" a-t-il indiqué avant d'ajouter : "la question des services publics a été au coeur de la campagne électorale que nous avons menée, de l'engagement militant, des discussions que nous avons eues ensemble et le fait que la CGT soit la première force syndicale constitue véritablement un point d'appui".

C'est la première fois que Thierry Lepaon s'exprimait publiquement depuis les révélations sur les indemnités perçues du comité régional CGT de Normandie. Les résultats officiels permettant d'établir la représentativité des syndicats de fonctionnaires ne seront pas publiés avant mardi.

En revanche, le leader n'a pas l'intention de démissioner. Selon Les Echos, il aurait même réussi à convaincre certaines grosses fédérations de le soutenir jusqu'au prochain congrès de la CGT en 2016. Une réunion des dirigeants est prévue le mardi 9 décembre.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !