L'unique centre de déradicalisation de France a fermé ses portes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
L'unique centre de déradicalisation de France a fermé ses portes
©Reuters

Fermeture

L'unique centre de déradicalisation de France a fermé ses portes

L'annonce est venue du ministre de l'Intérieur. Le seul et controversé centre de déradicalisation en France situé en Indre-et-Loire a fermé ses portes.

"L'expérience ne s'est pas révélée concluante" a déclaré le ministère de l'Intérieur dans un communiqué ce vendredi 28 juillet en parlant de l'unique centre de déradicalisation en France situé à Pontourny en Indre-et Loire. Et c'est peu de le dire. Le centre, déjà controversé, était supposé accueillir sur la base du volontariat des jeunes en voie de radicalisation. "L'expérimentation…a montré ses limites", assure le ministère. En effet, le centre tournait à vide depuis février, sans pensionnaire et une trentaine de salariés payés sans avoir de mission à remplir. Au total, c'est neuf jeunes qui sont passés par ce centre et aucun d'entre eux n'a suivi le programme jusqu'à son terme.

Le gouvernement, avec cette décision, suit à la lettre les préconisations du rapport sénatorial des sénatrices Esther Benbassa et Catherine Troendlé en date du 12 juillet qui insistait sur la nécessaire fermeture du site que les sénatrices qualifiaient de "gabegie financière" (l'expérience avait coûté plus de 2,5 millions d'euros au total).

Cette fermeture ne signe pas pour autant la fin des programmes de déradicalisation en France. "Le gouvernement étudiera la possibilité d'ouvrir des structures de petite taille pour y développer des solutions alternatives à l'incarcération" assure le ministère. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !