L'UFC-Que Choisir accuse les opérateurs de dégrader le réseau 3G, Free attaque l'association en justice | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
L'UFC-Que Choisir accuse les opérateurs de dégrader le réseau 3G, Free attaque l'association en justice
©

Bataille

L'UFC-Que Choisir accuse les opérateurs de dégrader le réseau 3G, Free attaque l'association en justice

L'UFC pointe du doigt la qualité des réseaux de SFR, Orange et surtout de Free.

L'attaque est ciblée, très précise. "Les opérateurs ont fait de la 4G un enjeu stratégique majeur (...) Et il n'y a pas de meilleure façon de valoriser la 4G qu'en dégradant la 3G" a déclaré mardi Alain Bazot, le président de l'UFC-Que Choisir. "Il y a une diminution de la qualité de l'offre (3G), ce qui conduit à une valorisation tout à fait artificielle et provoquée de la 4G" lance-t-il encore.

D'après une des études menées par l'association, il y aurait une dégradation toujours plus prononcée de la couverture dans plusieurs régions dont l'Ile de France, le Nord et en Rhône-Alpes. L'UFC pointe du doigt la qualité des réseaux de SFR, Orange et surtout de Free. "Free se singularise comme étant lanterne rouge des opérateurs" a expliqué Alain Bazot. Une offensive qui n'a pas été du goût de Xavier Niel et de son entreprise qui a décidé de saisir la justice. "Free va saisir la justice contre l'UFC, qui s'appuyant une nouvelle fois sur une étude partielle et partiale avec une méthodologie très contestable qui ignore la réalité de l'usage tente d’accroître sa notoriété au détriment de Free", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'opérateur.

La demande de l'association est clair. Il faut selon elle que les opérateurs respectent les "exigences sur une qualité minimale de service pour la 3G". L'UFC-Que Choisir a récemment  décidé d'aller plus loin en déposant plainte contre Orange et SFR pour pratiques commerciales trompeuses, à l'encontre des opérateurs Orange et SFR concernant leur communication sur leur réseau mobile 4G

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !