L'opposition de gauche demande la démission de Damien Abad; Christian Jacob dit l'avoir interrogé en 2017 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Damien Abad
Damien Abad
©LUDOVIC MARIN / AFP

Accusations

L'opposition de gauche demande la démission de Damien Abad; Christian Jacob dit l'avoir interrogé en 2017

Damien Abad aurait eu une mauvaise réputation au sein de son parti

Les accusations portées contre Damien Abad continuent d'entraîner des réactions.

Olivier Faure (PS) a déclaré sur France Inter : « Si j’étais Premier ministre, je dirais à Damien Abad : “Je n’ai pas de raison particulière de penser que les femmes mentent, parce que je ne vois pas les raisons qui les motiveraient à cela. Il y a un doute qui existe aujourd’hui. La parole des femmes doit être respectée. Donc, dans l’attente d’une décision de justice, je souhaite que tu ne sois pas au gouvernement”.

De son côté, l'écologiste Sandrine Rousseau s'est exprimée sur RTL sur le cas Abbad : "«La question n’est pas sa démission à lui, mais le fait qu’il soit démis de ses fonctions sur le principe de précaution».

Par ailleurs, Christian Jacob a déclaré au Point «Des rumeurs sur une plainte déposée contre lui avaient circulé en 2017. J'avais interrogé Damien Abad à cette époque.  Il m’avait répondu que tout cela était faux et qu’il n’avait d’ailleurs jamais été convoqué par la justice.» 

Selon Libération "La réputation de «lourd dragueur» du nouveau ministre était si connue dans le parti qu’elle faisait l’objet de blagues graveleuses" et "certains dénoncent l’impunité d’un homme resté à la tête de leur groupe parlementaire pendant plus de deux ans."

«Dès que j’en parlais avec des membres de cabinet ministériel ou des députés En marche, je leur disais : “Abad, faites attention, parce que chez nous il y a beaucoup de rumeurs qui circulent…”» raconte un député LR cité par Libération.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !