L'opposition cherche un moyen de bloquer l'autorisation du burkini à Grenoble | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Burkini dans une piscine
Burkini dans une piscine
©capture d'écran Facebook / ACTA

Religion

L'opposition cherche un moyen de bloquer l'autorisation du burkini à Grenoble

Le conseil municipal va délibérer sur la modification du règlement intérieur des piscines

Au nom de la liberté, le conseil municipal de Grenoble s’apprête à voter, le 16 mai prochain, l’autorisation du burkini, le maillot «islamique», ainsi que la natation seins nus souligne Le Figaro.

"Depuis trois ans et les premières opérations coup de poing menées dans les piscines grenobloises par des militantes pro-burkini, le sujet s’invite régulièrement dans le débat local".

Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a indiqué sa volonté de «(couper) toute subvention à la ville de Grenoble» en cas d’autorisation du burkini.

Selon 20 Minutes cette mesure de privation de subvention ne peut être appliquée qu'en cas d'entorse à la loi

Quoiqu'il en soit, toujours selon le Figaro, à quelques jours du vote, les opposants au maire écologiste, élu à la tête d’une majorité rassemblant EELV, LFI et des membres de la société civile, sont tous vent debout. À commencer par Alain Carignon, à la tête de l’opposition de droite au conseil municipal, qui appelle à manifester le 16 mai et réclame la tenue d’un référendum, pour permettre aux Grenoblois de se prononcer sur le sujet.

Si l’opposition au burkini se construit sur le terrain politique, elle émerge également sur le terrain citoyen. Lancée il y a quelques semaines, une pétition initiée par des habitants de la métropole, «non encartés» mais proches de «la gauche républicaine», rassemblait, en début de semaine, un peu plus de 1800 signatures, demandant le retrait de la délibération prévue lors du prochain conseil municipal ajoute Le Figaro.

De son côté Le Parisien s'intéresse à Alliance citoyenne, "une association «pyromane» derrière Éric Piolle" "Revendiquant un communautarisme à l’américaine, la structure compte de nombreux relais dans l’entourage du maire écologiste de Grenoble"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !