L'opposition a réussi, hier soir, à bloquer les débats sur le passe vaccinal à l'Assemblée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Assemblée Nationale
Assemblée Nationale
©PIERRE ANDRIEU / AFP

Procédure

L'opposition a réussi, hier soir, à bloquer les débats sur le passe vaccinal à l'Assemblée

La mise en oeuvre du passe vaccinal risque d'être retardée

La majorité mise en minorité. Dans la nuit du 3 au 4 janvier, à l'Assemblée nationale, les discussions autour du texte sur le passe vaccinal ont tourné court raconte Le Figaro.

Alors que le texte devait être voté rapidement pour pouvoir ensuite être présenté puis débattu au Sénat dans la foulée, les députés de l'opposition, plus nombreux que ceux de la majorité dans l'hémicycle, ont réussi à faire suspendre la séance.

En clair Les Républicains ont voté avec l'extrême gauche et l'extrême droite, mettant en minorité la majorité.

Hostiles au passe vaccinal, comme les Insoumis, les communistes et le Rassemblement national, ou favorables au texte comme beaucoup de parlementaires Les Républicains, les élus de l'opposition se sont félicités de cette décision.

Après un double décompte, le vote s'est joué à quelques voix: 121 députés étaient pour le maintien, 125 pour un report. Si les députés de la majorité avaient été plus nombreux, ils emportaient la décision ajoute la vice-présidente LR de l'Assemblée nationale, Annie Genevard, interrogée par Le Figaro.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !