L'ex-présidente de l'INA Agnès Saal retrouve un travail sur mesure au ministère de la Culture | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Agnès Saal en avait eu pour 40 000 euros de frais de taxi en 10 mois
Agnès Saal en avait eu pour 40 000 euros de frais de taxi en 10 mois
©madameoumadame.fr

Taxi driver

L'ex-présidente de l'INA Agnès Saal retrouve un travail sur mesure au ministère de la Culture

Après avoir démissionné de la présidence de l'INA le 28 avril pour des frais de taxi mirobolants, Agnès Saal rejoint la rue de Valois.

Agnès Saal n'aura pas tardé à se reconvertir. L'ex-présidente de l'INA qui a démissionné le 28 avril à la suite d'une polémique sur ses impressionnants frais de taxi rejoint le ministère de la Culture. Elle est rattachée au secrétariat général de la rue de Valois  avec le titre de "chargée de mission sur les questions de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences". Le journal Le Monde qui révèle l'information précise que le poste "semble avoir été créé pour l'occasion".

Ironie du sort puisqu'on se souvient qu'à l'époque la ministre de la Culture Fleur Pellerin avait vivement réagi. Elle avait notamment exigé le "remboursement intégral" des "frais de déplacement de la présidente" et lui avait suggéré de présenter sa démission. La polémique révélait qu'Agnès Saal avait dépassé les 40 000 euros de frais de taxi auxquels il fallait ajouter les 6700 euros dépensés par son fils. Espérons que l'ancienne présidente de l'INA bénéficiera d'un chauffeur pour son nouvel emploi.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !