L'Etat va investir près de 600 millions d'euros dans les quartiers difficiles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
L'Etat va investir près de 600 millions d'euros dans les quartiers difficiles
©

Volontaire

L'Etat va investir près de 600 millions d'euros dans les quartiers difficiles

Elle souhaite "mettre le paquet sur l'emploi" dans les quartiers populaires.

Près de 600 millions d'euros du programme d'investissement d'avenir (PIA) vont être orientés vers les zones sensibles. C’est ce qu’a annoncé ce lundi Najat Vallaud-Belkacem, désormais ministre de la Ville. Elle souhaite "mettre le paquet sur l'emploi" dans les quartiers populaires."La politique de la Ville ne peut réussir si elle n'est pas toute entière engagée sur le front de l'emploi", a-t-elle écrit au millier de maires ayant des zones sensibles sur leur territoire.

La crise a frappé plus fort en banlieue et "aujourd'hui, 18 points séparent le niveau d'emploi entre les Zones urbaines sensibles (Zus) et le reste du territoire", a notamment rappelé Najat Vallaud-Belkacem. Dans son courrier, elle se fixe "pour objectif de créer les conditions pour réduire de moitié cet écart dans un délai de cinq ans". "Pour avancer, il faut se fixer des objectifs ambitieux : ça permet de mobiliser tous les partenaires", a-t-elle déclaré. "Il faut mettre le paquet sur l'emploi parce que l'écart n'a pas arrêté de se creuser, et que rénover le cadre de vie ne suffira jamais si on y transpose les mêmes difficultés sociales", a-t-elle ajouté. Selon elle, il est impératif "d'apporter du développement économique dans les quartiers, pour créer de l'activité et donc de la vie sur place".

C’est pourquoi, "l'Etat avec le programme des investissements d'avenir et la Caisse des dépôts consacreront sur 2014-2020 une enveloppe de 600 millions d'euros pour lever des investissements privés et co-investir dans des projets structurants, comme des pépinières d'entreprises ou des maisons de santé", a-t-elle encore expliqué. Najat Vallaud-Belkacem espère ainsi "reconquérir la confiance" des quartiers populaires où l'abstention avait été très forte lors des dernières municipales.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !