L'Elysée n’exclurait pas la possibilité d'écarter François Bayrou | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
L'Elysée n’exclurait pas la possibilité d'écarter François Bayrou
©JOEL SAGET / AFP

Ça sent le roussi

L'Elysée n’exclurait pas la possibilité d'écarter François Bayrou

D'après une information de RTL, le chef de l’État suit de près les récentes déclarations du ministre de la Justice et pourrait n'avoir "aucun scrupule".

Le garde des Sceaux serait-il déjà sur la sellette ? Malmené par une affaire sur des soupçons d'emplois fictifs au MoDem, François Bayrou persiste et signe : "Il faut avoir de la liberté de parole", a-t-il tranché ce matin, lui qui est accusé d'avoir fait pression sur des journalistes de Radio France. Des déclarations en forme de réponse à Edouard Philippe, qui l'avait rappelé à l'ordre mardi en déclarant : "quand on est ministre on ne peut réagir comme quand on est un simple citoyen".   

Ce bras-de-fer pourrait ne pas être sans conséquences, les prises de paroles du ministre de la Justice agaceraient jusqu'au plus haut sommet de l'Etat. C'est en tous cas ce qu'indique RTL dans un article publié ce matin.

"Emmanuel Macron n’a pas l’intention d’intervenir, ce n’est pas son rôle, estime l’Élysée. C’est donc au Premier ministre de gérer ce différend avec son ministre de la Justice" peut-on lire sur le site de la radio qui précise que "dans les faits, le chef de l’État suit la situation de près et si François Bayrou devient trop gênant, il n’aura aucun scrupule, explique l’un de ses proches. Il serait même en train de réfléchir à un possible plan B, un remplaçant, affirme un autre ami du Président".

Ce matin, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a affirmé que François Bayrou "n'est pas un boulet, il a contribué à sa place à la victoire d'Emmanuel Macron. Il est un partenaire politique". Mais il a également demandé au ministre de la "modestie" et de jouer "collectif". 

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !