L'Assemblée nationale examine la possibilité de reconnaître l’État palestinien | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
L'Assemblée nationale va débattre sur la reconnaissance d'un Etat palestinien
L'Assemblée nationale va débattre sur la reconnaissance d'un Etat palestinien
©Reuters

Vote houleux

L'Assemblée nationale examine la possibilité de reconnaître l’État palestinien

A l'initiative des socialistes, les députés ouvrent le débat ce vendredi 29 novembre.

Le sujet est très sensible. L'Assemblée nationale va examiner une motion socialiste portant à la reconnaissance de l'Etat palestinien par la France. Un vote sera même réalisé le 2 décembre prochain au Palais Bourbon puis le 11 décembre au Sénat.

C'est la socialiste Elisabeth Guigou, présidente de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée, qui a souhaité mettre le débat sur la table comme ''un geste de paix.''

En revanche, ce scrutin consultatif n'obligera pas pour autant le gouvernement à une quelconque décision dans ce dossier épineux. Seul l’exécutif est compétent et une telle approche n'aurait pas une grande portée si elle restait isolée. En Europe, la Suède a déjà franchi le pas en reconnaissant l'Etat palestinien depuis le 30 octobre dernier. Mais c'est surtout la reconnaissance par l'ONU qui importe.

Pour les députés à l’initiative du texte, il s'agit surtout de faire pression sur le gouvernent israélien de Benyamin Nétanyahou qui multiplie les implantations de colonies en Cisjordanie. ''Il est possible que les Israéliens soient en train d'abandonner doucement mais sûrement la solution à deux États. Or cet impératif nous paraît vital. Le rôle de la France est donc de faire valoir cette solution'', explique un responsable français au Figaro.

Israël accueille mal ces débats et craint que la France ne suive le chemin de la Suède. Benyamin Nétanyahou a estimé que ''la reconnaissance d'un État palestinien par la France serait une grave erreur'' explique le Figaro.''C'est tout ce qu'ils ont à faire quand on décapite des gens à travers le Proche-Orient ?''

Si l'initiative vient du PS, les cartes sont redistribuées quant au vote final qui pourrait bien finir par échouer. Plusieurs dizaines de socialistes n'ont pas signé le texte et la droite devrait au mieux s'abstenir, au pire voter contre. Les écologistes et les communistes y sont favorable tandis que les deux députés Front National sont partagés.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !