L'Allemagne accepte de donner un coup de pouce à la Grèce | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
L'Allemagne accepte de donner un coup de pouce 
à la Grèce
©

Main tendue

L'Allemagne accepte de donner un coup de pouce à la Grèce

Mais le ministre Wolfgang Schäuble a insisté sur la nécessite pour la Grèce de tenir ses engagements, en appliquant les réformes prévues avec ses partenaires européens.

Le ministre allemand des finances Wolfgang  Schäuble a tendu la main en direction de la Grèce dans une interview au journal conservateur Welt am Sonntag : "Si les Grecs ont une idée de ce que nous pourrions faire, en plus, pour favoriser la croissance, nous pouvons toujours en parler et y réfléchir", a-t-il promis.

Mais le ministre a insisté sur la nécessite pour la Grèce de tenir ses engagements, en appliquant les réformes prévues avec ses partenaires européens : "Mais en dernière analyse, il s'agit de rendre la Grèce de nouveau compétitive, de permettre à son économie de croître et de lui rouvrir la voie menant aux marchés financiers. Cela requiert que les réformes fondamentales qui ont été convenues soient mises en œuvre, sinon ce pays n'aura aucune perspective".

L'Allemagne est en ce moment pointée du doigt comme la responsable de l'aggravation de la crise grecque a coup de mesures d'austérité. En signe de bonne volonté, l'état défenseur de l'orthodoxie budgétaire a proposé hier vendredi un "pacte de croissance".

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !