Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé

Drogues

L'alcool pire que l'héroïne

Une étude britannique remet en cause les idées reçues sur la gravité des drogues

Cette étude commandée par les autorités britanniques ne va pas dans le sens du politiquement correct. Des scientifiques estiment qu'au Royaume-Uni, l'alcool en vente libre est une drogue bien plus dangereuse que le crack ou l'héroïne. Pour en arriver à cette conclusion les chercheurs ont analysé les dangers de chaque drogue pour le consommateur, mais aussi pour son entourage.

Si l'héroïne et le crack sont les plus drogues les plus dangereuses pour la santé, l'alcool est de très loin la plus destructrice pour les autres et pour la société en termes de violences, de perte d'efficacité au travail, d'échec parental, etc. L'étude conseille donc au gouvernement britannique de revoir sa politique de lutte contre les addictions, enciblant en priorité la lutte contre l'alcoolisme.

Cette étude a suscité une vive polémique, que relate le Daily Mail. Des professionnels de santé qui soignent les dépendances et dérives psychologiques liées au cannabis et à d'autres drogues dures craignent un relâchement et une sous-estimation de ces problèmes. De même, le lobby des producteurs de vins et spiritueux s'en est pris à ce qu'il considère comme une diabolisation de la consommation d'alcool.

 

Lu sur le Guardian
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.