Fin de carrière pour le juge Garzon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Fin de carrière
pour le juge Garzon
©

La chute

Fin de carrière pour le juge Garzon

Le célèbre magistrat espagnol a été suspendu pour des écoutes illégales.

Baltasar Garzon voit sa carrière se terminer en queue de poisson. Le célèbre juge espagnol, connu pour sa lutte contre les atteintes aux droits de l’homme, a été condamné jeudi à onze ans d’interdiction d’exercer sa profession par le Tribunal suprême de Madrid.

La raison : dans le cadre de son activité, il a ordonné des écoutes illégales entre des détenus et leurs avocats, et a donc été reconnu coupable de violation des droits de la défense, dans une enquête sur un réseau de corruption qui avait éclaboussé en 2009 la droite espagnole. Âgé de 56 ans aujourd’hui, il ne devrait pas être en mesure d’exercer à nouveau son activité.  Il est déchu "du poste qu'il occupe et des honneurs annexes", c’est-à-dire de sa fonction de juge d'instruction de l'Audience nationale de Madrid.

Il devra en outre attendre le verdict d’une autre affaire pour laquelle il est inquiété, concernant son enquête sur les disparus du franquisme. Le procès a été mis en délibéré mercredi. Il est jugé pour savoir s’il a ou non enfreint la loi d’amnistie, votée en 1977, en enquêtant entre 2006 et 2008 sur  le sort de plus de 100 000 disparus de la guerre civile (1936-39) et du franquisme (1939-75).

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !