Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
©DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

Colère

JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb

L'arrivée d’Airbnb parmi les principaux sponsors du Comité international olympique (CIO) a suscité la polémique. Ce mercredi à l’occasion d’un congrès, les hôteliers ont dénoncé un partenariat "totalement irrespectueux envers les professionnels de l'hôtellerie".

Les hôteliers français étaient réunis en congrès. Ils ont annoncé ce mercredi 20 novembre leur décision de "suspendre leur participation" à l'organisation des Jeux olympiques 2024 à Paris pour protester contre le partenariat passé par le Comité international olympique (CIO) avec Airbnb.

Laurent Duc, le président de la branche hôtellerie de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) s’est confié à l’AFP. Il s'est exprimé en marge du 67e Congrès de cette organisation qui se déroule jusqu'à jeudi à Biarritz : 

"Les hôteliers vont suspendre leur participation à l'organisation des JO 2024. (…) Déjà, la plateforme rechigne à transmettre la taxe de séjour avec des adresses claires et des contribuables identifiés comme la loi l'y oblige, à compter du 1er janvier".

L'arrivée du géant de la location de logements entre particuliers parmi les principaux sponsors du Comité international olympique (CIO) a provoqué une polémique ce lundi. 

Airbnb a indiqué mercredi que "cet accord historique vise à permettre aux villes hôtes d'accueillir les Jeux de manière plus locale, authentique et durable". Airbnb a déjà soutenu les Jeux olympiques de Rio 2016 et les Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, en Corée du Sud, en tant que sponsor national.

Airbnb a indiqué que ses "valeurs sont en phase avec celles du mouvement olympique", selon une déclaration transmise à l'AFP.

Ce contrat qui s’étend jusqu'en 2028 aurait été évalué par des médias spécialisés à environ 500 millions de dollars. Airbnb pourra afficher sa marque aux abords des sites de la compétition à Paris.

Le comité d'organisation des Jeux olympiques (Cojo) de Paris 2024 négocie avec l'Umih depuis des mois afin de réserver des lots de chambres pour loger les 200 délégations de sportifs et leurs équipes, ainsi que la presse des pays qui participeront à cet événement, à Paris et dans huit métropoles régionales. Au total, 618 hôtels ont été retenus, selon des précisions dévoilées lundi par le patron du Cojo, Tony Estanguet.

Le GNI, qui représente les indépendants français de l'hôtellerie et de la restauration, a en revanche affirmé son intention de saisir le comité d'éthique du CIO ainsi que le comité d'organisation des JO de Paris 2024.

Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !