Jimmy Savile a abusé de centaines de malades et a eu des relations sexuelles avec des cadavres | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Jimmy Savile a abusé de centaines de malades et a eu des relations sexuelles avec des cadavres
©

Ecoeurant

Jimmy Savile a abusé de centaines de malades et a eu des relations sexuelles avec des cadavres

Après son enquête, Scotland Yard l'a présenté comme "le pire prédateur sexuel de l'histoire du pays". L'animateur de la BBC est mort en 2011.

Jimmy Savile avait donc un plus lourd passif que les faits reprochés. Une enquête de Scotland Yard vient de le révéler. En effet, selon la police, l'ex-animateur de la BBC a commis des centaines d'abus sexuels perpétrés pendant 40 ans dans 28 hôpitaux publics britanniques, surtout à Leeds et Broadmoor. Sont concernés des visiteurs et mais aussi du personnel médical. Ses "proies" étaient âgés de 5 à 75 ans. Selon les conclusions de ces investigations, Savile était "le pire prédateur sexuel de l'histoire du pays". D'après les policiers, il a agi dans les établissements publics sans que le personnel médical ne réagisse, entre 1962 et 2009. 

Sa présidence d'une association caritative lui a servi d'alibi et lui a permis "d'aller et venir très librement dans l'hôpital". Sue Proctor, en charge de l'enquête à Leeds a indiqué que "33 patients dont 19 enfants" ont été victimes de Savile qui agissait aussi bien "dans les couloirs, les bureaux ou les salles de gardes". "Neuf victimes ont alerté un membre de l'équipe médicale, mais aucune de ces accusations n'ont été rapportées aux autorités supérieures" a-t-il ajouté. En plus d'être animateur, Savile travaillait aussi comme brancardier bénévole. Ce statut lui aurait permis d'accéder "facilement à la morgue de l'hôpital". Il se serait vanté d'avoir "eu des relations sexuelles avec des morts et de s'être fabriqué des bijoux avec les yeux de verre de cadavres" a ajouté Sue Proctor.

Savile a aussi sévi à l'hôpital psychiatrique de Broadmoor. "Les relations sexuelles entre les patients et le personnel médical étaient une pratique connue, ce qui a pu décourager les victimes de Savile de porter plainte", a déclaré Bill Kirkup qui a enquêté dans cet établissement. D'après des sources, il regardait aussi "les patientes se déshabiller".

Les deux enquêteurs ont aussi relevé les failles de sécurité des 2 établissements. "Au moment des faits, personne ne s'est demandé pourquoi il se trouvait toujours dans l'hôpital" a dit Proctor. Le ministre de la Santé, Jeremy Hunt a présenté jeudi devant le Parlement les excuses du gouvernement aux victimes. Jimmy Savile est mort en octobre 2011 à l'âge de 84 ans.

Lu sur Direct matin

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !