Jeux Paralympiques de Sotchi : ils débutent ce vendredi sur fond de tension en Crimée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Les Jeux Paralympiques de Sotchi débutent ce vendredi
Les Jeux Paralympiques de Sotchi débutent ce vendredi
©REUTERS/Ria Novosti

Le sport avant tout

Jeux Paralympiques de Sotchi : ils débutent ce vendredi sur fond de tension en Crimée

Un total de 45 pays et 575 athlètes seront présents à cet événement sur lequel planera pourtant avec insistance la crise ukrainienne.

Les meilleurs athlètes handicapés de la planète sont réunis à Sotchi. En effet, ce vendredi débutent les Jeux Paralympiques d'hiver, une première en Russie. Mais malheureusement, la fête est quelque peu gâchée par la situation actuelle en Ukraine et en Crimée plus précisément. Ainsi, si lors des Jeux des valides la communauté internationale avait seulement adressé des menaces à l'encontre des autorités russes, pour ces Jeux, elle passe des paroles aux actes. Pour exemple, aucun ministre français ne sera présent à l’ouverture des Jeux. La France entend protester contre la présence militaire russe en Ukraine, a annoncé jeudi le chef de la diplomatie Laurent Fabius.

"Qu’il y ait des ministres français là-bas, cela aurait été très inopportun" a estimé le ministre des Affaires étrangères à la radio France Info. En revanche, "il n’était pas question de pénaliser les athlètes" français, qui participeront bien à ces Jeux, a-t-il poursuivi. La ministre française déléguée aux Personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, avait déjà indiqué mercredi envisager de ne pas y aller. Les États-Unis, la Grande-Bretagne et plusieurs autres capitales ont aussi annoncé leur absence à la cérémonie d’ouverture pour protester contre la politique de Moscou.

En attendant, les sportifs sont déjà sur place et ont été accueillis par une petite cérémonie jeudi au village olympique. Parmi eux, il y a encore la trentaine d'athlètes ukrainiens. Mais ils se questionnaient encore quant à leur participation à la compétition, laissant un doute sur leur possible départ en bloc pour protester contre l’intervention russe sur les côtes de la Mer Noire.

Le président russe Vladimir Poutine, attendu à la cérémonie d'ouverture, a de son côté défendu un événement mondial où les personnes ayant un handicap "peuvent prouver au monde et à elles-mêmes qu'elles ne sont pas des personnes limitées". Il a aussi dénoncé tout lien avec la crise en Crimée, affirmant que ce serait "le comble du cynisme que la tenue des jeux Paralympiques soit menacée".

lu sur La Voix du Nord

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !