Jeux Olympiques 2024 : Rome renonce définitivement à sa candidature | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Jeux Olympiques 2024 : Rome renonce définitivement à sa candidature
©Pixabay

Terminé

Jeux Olympiques 2024 : Rome renonce définitivement à sa candidature

"Il est irresponsable de dire oui à cette candidature. Nous n'hypothèquerons pas l'avenir de cette ville", avait déclaré la maire de Rome, Virginia Raggi.

Le président du Comité olympique italien Giovanni Malago a expliqué ce mardi qu'il avait écrit "au Comité international olympique pour interrompre le parcours de Rome-2024". Il met ainsi fin de manière officielle à la candidature de la capitale italienne, dont le retrait était fortement pressenti depuis les annonces de sa nouvelle maire, Virginia Raggi. 

"Il est irresponsable de dire oui à cette candidature. Nous n'hypothèquerons pas l'avenir de cette ville", avait-elle déclaré dès son élection, au mois de juin 2016. Paris, Los Angeles et Budapest sont désormais les trois villes concurrentes pour l'obtention des Jeux Olympiques de 2024. 

"Il s'agit d'un renoncement très grave et d'une grande déception (…) J'ai toujours dit que ce projet était comme une table qui avait besoin de trois pieds (comité olympique, gouvernement et municipalité, ndlr) pour la soutenir. L'un de ces pieds a fini par manquer, pour des raisons idéologiques et démagogiques (…) Je suis contraint d'interrompre ce processus à onze mois de sa conclusion et après trois ans de travail. C'est dommage car notre projet était un projet gagnant", a regretté Giovanni Malago. 

>>>> À lire aussi : Virginia Raggi renonce à la candidature de Rome pour les JO de 2024 (et Paris serait bien inspiré de s’intéresser à ses motivations)

Lu sur L'Equipe

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !