Jean-Michel Blanquer maintient son opposition à l'écriture inclusive qui selon lui, "déstructure les textes" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Jean-Michel Blanquer maintient son opposition à l'écriture inclusive qui selon lui, "déstructure les textes"
©AFP

C'est très laid

Jean-Michel Blanquer maintient son opposition à l'écriture inclusive qui selon lui, "déstructure les textes"

Voilà qui va faire encore mécontenter les aficionados des expérimentations linguistiques égalitaires en tout genre.

 

Jean-Michel Blanquer est opposé à la modification de la langue proposée par le "Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes", on le sait. Même s'il s'est de nombreuses fois justifié, il a du recommencer lors de son passage sur le plateau d'Un dimanche en politique sur France 3. Pressé d'expliquer son attachement à la langue employée par tous les petits Français, il a déclaré que l'écriture inclusive était "laide" et (cette partie n'a pas été commentée par ses contempteurs, nos confrères d'Europe 1 en tête) qu'elle "déstructurait le français". 

Alors qu'une forte campagne de promotion de l'écriture a été mise en place par ses défenseurs depuis la rentrée, le ministre de l'Éducation a voulu réassurer son engagement pour la cause des femmes tout en dénonçant les "faux-combats" mené par certaines féministes. 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !