Le coup de gueule de Jean-Michel Baylet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le coup de gueule
de Jean-Michel Baylet
©

Primaires PS

Le coup de gueule de Jean-Michel Baylet

Le président de PRG, Jean-Michel Baylet, critique âprement l'organisation des primaires socialistes et dénonce "sa mise à l'écart."

Le sénateur Jean-Michel Baylet est fâché et le fait savoir. Dans les colonnes du Parisien-Aujourd'hui en France, ce jeudi 28 juillet, le président du Parti Radical de Gauche (PRG) fustige la façon dont sont organisées les primaires PS. En tant que seul candidat non socialiste, Jean-Michel Baylet se sent un peu mis à l'écart. Un " isolement " qu'il estime totalement inapproprié et profondément anormal. 

«Le PS organise ces primaires dans son coin. Tout se décide Rue de Solférino. Ce n'est pas notre vision des choses.» Le président du PRG reproche également à Harlem Désir, premier secrétaire par interim du PS, d'avoir réuni les « représentants des candidats à la primaire en oubliant comme par hasard celui des radicaux », et de préparer des ateliers pour les cinq candidats PS fin août à La Rochelle. «Je lui rappelle que nous sommes six... Il serait bon qu'il comprenne que ces primaires sont désormais celles de toute la gauche».

Jean-Michel Baylet profite également de ce coup de gueule pour rappeler que les radicaux "sont les premiers à avoir réclamé, dès 2005, l'organisation de primaires à gauche."

Lu sur le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !