Jean-Marie Le Pen à Mouloud Achour : "il pourrait conseiller à ses cousins de ne pas venir" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Cette nouvelle sortie de Jean-Marie Le Pen pourrait ne pas être au goût de sa fille...
Cette nouvelle sortie de Jean-Marie Le Pen pourrait ne pas être au goût de sa fille...
©

Echanges musclés

Jean-Marie Le Pen à Mouloud Achour : "il pourrait conseiller à ses cousins de ne pas venir"

Jean-Marie Le Pen a répondu à Mouloud Achour qui avait signé une tribune titrée "Jeunes de France, votre salut est ailleurs : barrez-vous !". L'ancien président du FN a indiqué qu'"il pourrait aussi conseiller à ses copains ou ses cousins de ne pas venir."

Tout est parti d'un texte co-signé par Mouloud Achour, le chroniqueur du Grand Journal de Canal Plus. Dans ce texte publié par Libération sur l'avenir de la jeunesse de France, il écrivait "Jeunes de France, votre salut est ailleurs : barrez-vous !" Il n'en fallait pas plus pour faire réagir quelques personnalités du Front National dont Jean-Marie Le Pen en personne. 

A l'occasion de la fête du Front national en Indre-et-Loire, l'ancien chef du FN a voulu répondre à sa manière à Mouloud Achour. "Il conseille aux jeunes Français de partir. Lui, il reste, entre parenthèse. Il pourrait aussi conseiller à ses copains ou ses cousins de ne pas venir" a indiqué le père de Marine Le Pen dans une vidéo diffusée sur le site de La Nouvelle République, avant d'ajouter "je pense qu'il conseille aux Français de partir pour que les cousins puissent venir à leur place". 

Mouloud Achour n'a pas tardé à répondre via son compte Twitter : "Merci jean marie, mais je reste et mes cousins aussi." Jean-Marie Le Pen adepte des phrases choc devrait encore faire polémique après cette énième prise de parole controversée. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !