Jean-Marc Ayrault était "prêt" à continuer à Matignon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Marc Ayrault était "prêt" à continuer à Matignon
©

Confidences

Jean-Marc Ayrault était "prêt" à continuer à Matignon

Sur RFI, l'ancien chef du gouvernement est sorti de son silence.

Jean-Marc Ayrault fait un retour médiatique ce jeudi. L’ancien Premier ministre s’est exprimé pour la première fois, sur RFI, depuis son départ de Matignon. "Moi j'étais prêt." L'ancien chef du gouvernement l'a volontiers reconnu : il se serait bien vu continuer à Matignon. Pour autant, l'ancien Premier ministre, remplacé par Manuel Valls au lendemain de la débâcle socialiste aux municipales, se dit "serein" et "tout à fait en bonne forme" après ces quelques semaines de coupure.
 
Le nouveau député de Nantes s'est dit "fier d'avoir fait ce travail" de redressement de la France que lui avait confié le chef de l'Etat et de l'avoir fait "de façon totalement désintéressée", "avec abnégation". "Nous avons mis sur pied les bases de ce qui permettra à la France de se redresser, même si c'est difficile", a-t-il poursuivi.
 
A la question : aurait-il eu envie de continuer en tant que premier ministre ? "Moi j'étais prêt, mais ce n'est pas la question. Pour moi, c'était un honneur d'être à ce poste", a-t-il répondu. "Je suis tout à fait serein", a encore dit M. Ayrault. A-t-il parfois manqué d'autorité pour imposer la discipline à ses ministres ? "La discipline, c'est d'abord une auto-discipline, c'est d'avoir l'esprit collectif, parce qu'on pourra toujours décider de toutes les mesures qu'on voudra, après c'est aussi à chacun de se comporter de la façon la plus solidaire". A bon entendeur donc pour ces nouveaux prédécesseurs...
Lu sur RFI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !