Jean-Luc Mélenchon considère que les élections européennes seront un référendum anti-Macron | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Jean-Luc Mélenchon considère que les élections européennes seront un référendum anti-Macron
©PHILIPPE LOPEZ / AFP

Tous contre un

Jean-Luc Mélenchon considère que les élections européennes seront un référendum anti-Macron

La chef de la France Insoumise se prépare à une année de combats contre l'exécutif.

C'est dans La Provence que Jean-Luc Mélenchon, député de la 4e circonscription des Bouches du Rhône, a choisi de lancer son année scolaire 2018-2019. Avec, en ligne de mire, les prochaines élections européennes qui se dérouleront le 26 mai prochain. 

A cet effet, Jean-Luc Mélenchon souhaite proposer un "angle le plus large possible", et a, à cet effet, rallié des partis de gauche de nombreux pays. La liste proposée par La France Insoumise s'appellera "Maintenant le peuple", et s'entendra sur les questions de "la sortie de l'Otan", sur la contestation des "traités budgétaires", sur la condamnation des "gouvernements de coalitions" et sur la mise en place d'une "règle verte". 

Mais ce n'est pas tout : l'élection sera aussi, selon Jean-Luc Mélenchon, "un référendum anti-Macron". Il affirme que le Président français est "le seul à défendre l'Europe à la sauce Merkel". 

Le député ne perd pas pour autant de vue l'actualité nationale, se préparant à défendre "l'un des derniers grands monuments du modèle social français par répartition des richesses", les retraites. Il pense disposer de plus de force que dans le cas de la loi travail ou la SNCF, notant qu'il devrait pouvoir compter sur le soutien du Parti Socialiste. 

Jean-Luc Mélenchon devrait faire un discours à Marseille samedi prochain lors de l'inauguration de l'université d'été de La France Insoumise.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !