Jean-Luc Mélenchon : Hollande est "de droite" et "l'an II, c'est l'an pire" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-Luc Mélenchon a taclé François Hollande
Jean-Luc Mélenchon a taclé François Hollande
©

Tir à vue

Jean-Luc Mélenchon : Hollande est "de droite" et "l'an II, c'est l'an pire"

Le coprésident du Parti de gauche a affirmé espérer une explosion sociale regrettant toutefois que cette dernière n'arrivera pas.

La conférence de presse de François Hollande de ce jeudi aura eu son lot de réactions. Après François Fillon qui a estimé que le "président a été offensif dans la forme, pas sur le fond", c'est, une fois n'est pas coutume, Jean-Luc Mélenchon qui s'est montré le plus offensif. D'après le coprésident du Parti de gauche, "sur certains domaines, il faut bien appeler les choses par leur nom", François Hollande est de droite". Il a ajouté sur RTL que "les Français n'avaient pas compris que c'était ça que voulait faire François Hollande". Pour lui, la deuxième année du quinquennat ne risque pas d'être meilleure : "C'est l'an II, c'est l'an pire !", a-t-il tonné en référence à l'an II de la Révolution française et à l'Empire de Napoléon Ier.

"Le résultat de tout ça, c'est une récession généralisée, l'économie est en train de se contracter sur tout le continent", a estimé Jean-Luc Mélenchon tout en ne croyant pas "que la situation européenne sera assainie par les politiques de récession. Nous allons mourir, le chômage va exploser", ce qui veut dire "des millions de gens dont la vie est intégralement pourrie".

A la question de savoir s'il craignait une explosion sociale en France, l'eurodéputé a répondu : "Je la souhaite, oui, je ne la crains pas". Néanmoins, "le problème, c'est que cette explosion, nous ne l'aurons pas. Pourquoi ? Parce que les gens ont peur, parce qu'il y a de la résignation".

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !