Jean-François Copé : "A l'UMP, nous apprenons la démocratie" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-François Copé souhaite que "tous les candidats se retrouvent derrière celui ou celle qui sera désigné"
Jean-François Copé souhaite que "tous les candidats se retrouvent derrière celui ou celle qui sera désigné"
©

Concession

Jean-François Copé : "A l'UMP, nous apprenons la démocratie"

Le patron de l'UMP était ce dimanche l'invité de l'émission politique de Canal+. Il a notamment réagi sur la polémique autour de la primaire UMP à Paris.

Interrogé dans l'émission Dimanche +, sur les problèmes rencontrés par son parti dans l'organisation de sa primaire à Paris, Jean-François Copé s'est exprimé plutôt franchement : "À l'UMP, nous apprenons la démocratie, c'est assez nouveau."

Quand la journaliste Anne-Sophie Lapix lui demande si "l'UMP n'est pas nulle pour organiser des élections internes ?", il concède avec sourire que "présenté comme ça, je ne peux pas vous donner tort".

"Nous apprenons effectivement la démocratie, c'est assez nouveau, et pour ce qui que me concerne, je considère que c'est indispensable", explique le président de l'UMP. "Nous avons d'ailleurs changé nos statuts pour que, dans ce domaine, on progresse. J'espère que pour les primaires de 2016, nous serons au point. C'est l'engagement que je prends avec le sourire !", poursuit-il.

"Apaiser, rassembler, nous y sommes parvenus", a conclu le président de l'UMP, en rendant hommage au président de l'autorité de supervision de la primaire, Antoine Rufenacht, qui a organisé ce samedi une réunion d'urgence pour apaiser les tensions créées la veille par Pierre-Yves Bournazel qui avait demandé l'annulation du scrutin.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !