Jean-François Copé : "2013 doit être une année d'opposition argumentée et tonique" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-François Copé : "2013 doit être une année d'opposition argumentée et tonique"
©

Bonne année bien sûr

Jean-François Copé : "2013 doit être une année d'opposition argumentée et tonique"

Le président de l'UMP a publié sur le site du parti un message de voeux pour la nouvelle année.

Pour l'UMP, 2012 n'aura pas été de tout repos. Une défaite à l'élection présidentielle, une autre aux législatives et enfin une bataille fratricide entre Jean-François Copé et François Fillon pour la présidence du parti en novembre dernier. La nouvelle année devrait permettre de tourner la page. C'est du moins ce que souhaite le président du parti. Le député-maire de Meaux a en effet publié ses voeux ce lundi. Il estime que 2013 doit être, pour une UMP "solide et rassemblée", "le début de la reconquête" et une année d'opposition "argumentée et tonique" face à une gauche qui "ajoute de la crise à la crise". "2012 appartient au passé. [...] Nous devons très vite tourner la page des divisions et des amertumes. [...] Nous devons tirer les leçons du passé pour ne plus jamais revivre les mêmes tourments. Mais nous devons aussi choisir le pardon, l'unité, l'esprit d'équipe, la fraternité", écrit le président de l'UMP dans une allusion à la guerre des chefs qui a secoué le parti pendant un mois.

"Avec Luc Chatel, Michèle Tabarot, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse et tous ceux qui rejoindront dans les prochains jours notre équipe, ensemble, comme nous en sommes convenus avec François Fillon, nous allons faire de grandes et belles choses", promet-il après l'accord conclu le 17 décembre avec son rival. "La France a plus que jamais besoin d'une UMP solide et rassemblée" pour "éviter l'irréparable en s'opposant aux projets destructeurs de François Hollande" et de "la gauche", qui "ajoute de la crise à la crise", insiste le député-maire de Meaux en assurant que le nombre d'adhérents continue de croître, avec "plus de 315 000 militants" UMP recensés au 31 décembre.

À l'instar de Nicolas Sarkozy qui a "montré la voie", "nous pouvons", "avec du courage, de la fermeté, de la générosité", "écrire une autre histoire pour notre pays". "Je ne me résous pas à voir la France s'affaiblir. Sans projet d'avenir. Sans une grande ambition collective. [...] Je crois en une France décomplexée qui peut renouer avec la réussite individuelle et collective", ajoute le chantre de "la droite décomplexée".

Avant les municipales de 2014, "2013 va être une année cruciale. Je souhaite qu'elle soit pour l'UMP le début de la reconquête. [...] La reconquête, elle se fera par notre opposition nationale. Par une opposition solide, argumentée, tonique. Dans les médias, au Parlement, dans le débat public. Et même dans la rue [...], avec notamment la manifestation nationale du 13 janvier contre le mariage et l'adoption pour les couples de même sexe", insiste Jean-François Copé. De quoi repartir du bon pied...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !