Jean-Christophe Lagarde dit (clairement) non à une alliance avec Laurent Wauquiez | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Christophe Lagarde dit (clairement) non à une alliance avec Laurent Wauquiez
©ALAIN JOCARD / AFP

Niet

Jean-Christophe Lagarde dit (clairement) non à une alliance avec Laurent Wauquiez

"Nous ne pensons pas qu'il faille radicaliser la vie politique française et Laurent Wauquiez la radicalise" a affirmé le patron de l'UDI.

L'alliance entre Les Républicains et l'UDI semblent désormais bien, bien loin. Jean-Christophe Lagarde, président du parti centriste, était l'invité de RTL ce mardi matin. Et il n' pas mâché ses mots contre le nouveau président des Républicains. "L'orientation prise depuis des années par Les Républicains et particulièrement par Laurent Wauquiez rend incompatibles nos valeurs et nos objectifs politiques", a-t-il affirmé. "Nous ne pensons pas qu'il faille radicaliser la vie politique française et Laurent Wauquiez la radicalise".

Selon Jean-Christophe Lagarde, le nouveau président des Républicains a choisi la rupture avec la tradition chiraquienne et "tend la main à ceux qui ont une obsession identitaire". Pour nous c'est clair, le Front national n'est pas un adversaire, c'est un ennemi qui n'est pas compatible avec les valeurs de la République. Et comme l'ont fait Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé, ils étaient d'accord pour faire barrage au Front national. Mais Laurent Wauquiez a choisi la rupture. C'est une rupture avec la tradition chiraquienne et même gaulliste".

Par ailleurs, le patron de l'UDI dit savoir pourquoi de nombreuses personnalités quittent les Républicains. "C'est un glissement progressif qui transforme un parti de droite en parti de droite ultra. C'est ce qui provoque le départ de nombreux Républicains".

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !