IVG : les pro-avortement manifestent ce samedi pour soutenir l'Espagne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Des femmes manifestent pour le droit à l'avortement devant l'ambassade d'Espagne à Paris.
Des femmes manifestent pour le droit à l'avortement devant l'ambassade d'Espagne à Paris.
©Reuters

Dans la rue

IVG : les pro-avortement manifestent ce samedi pour soutenir l'Espagne

Des manifestations sont prévues à Madrid, Londres, Paris et dans d'autres villes de France.

Les défenseurs de l'avortement manifestent ce samedi à Madrid, pour protester contre le projet de loi du gouvernement espagnol limitant fortement l'accès à l'IVG (interruption volontaire de grossesse). Ce texte, adopté le 20 décembre, prévoit de restreindre ce droit à deux cas : soit la grossesse représente un danger pour la santé physique et/ou psychique de la femme (et il faudra que cet état soit attesté par deux médecins), soit après un viol ayant fait l'objet d'une plainte. 

Par solidarité, des manifestations sont organisées le même jour à Londres, Paris et dans plus de 20 villes de France, à l'appel de plus de 80 associations féministes. A Paris, le cortège partira à 14h de la place Joffre (7e arrondissement) pour se diriger jusqu'à l'ambassade d'Espagne. Plusieurs syndicats ou partis politiques écologistes et de gauche soutiennent le mouvement (Médecins du monde, CGT, Solidaires, EELV, Lutte ouvrière, NPA, PCF, Parti de gauche, Ligue des droits de l'Homme etc.).

"Si le droit à l'avortement est bien inscrit dans la loi française, la concrétisation du droit à travers des centres d'avortement nombreux, permettant un accueil et des soins de qualité, n'est toujours pas assurée de manière satisfaisante dans toutes les régions", soulignent les organisateurs de cette manifestation dans un communiqué.

Le 19 janvier, entre 16 000 et 40 000 anti-avortement ont participé à Paris à une "Marche pour la vie", dénonçant une tentative de "banaliser totalement" l'IVG, à la veille de l'examen à l'Assemblée nationale d'un texte visant à assouplir les conditions d'accès à une IVG. Le texte a été adopté le 28 janvier.

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !