Italie : Matteo Renzi officiellement chargé de former le gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Italie : Matteo Renzi officiellement chargé de former le gouvernement
©Reuters

Daje !

Italie : Matteo Renzi officiellement chargé de former le gouvernement

Le chef du Parti démocrate, 39 ans, a promis de mettre "toute son énergie, son enthousiasme et engagement" pour réformer le pays.

C'est le nouvel homme fort du pays. Le chef du Parti démocrate, Matteo Renzi, 39 ans, a été officiellement chargé ce lundi de former le nouveau gouvernement italien, rapporte le Nouvel Observateur. Il a été reçu par le président de la République, Giorgio Napolitano, quatre jours après l'annonce de la démission de son prédécesseur, Enrico Letta.

>>>> Sur le même sujet : Matteo Renzi, le nouveau protagoniste de la politique italienne : loup ou caniche ? 

Matteo Renzi, le plus jeune chef de gouvernement en Europe, a promis de mettre "toute son énergie, son enthousiasme et engagement" pour réformer l'Italie. Ses priorités : "les réformes institutionnelles, le travail, l'administration publique et le fisc". Le maire de Florence a précisé qu'il allait immédiatement démissionner de son poste de maire pour débuter mardi les consultations officielles avec ses alliés. 

Consultations qui s'annoncent d'ores et déjà difficiles. L'ex-lieutenant de Silvio Berlusconi, Angelino Alfano, vice-Premier ministre sortant et chef du Nouveau centre droit (NCD), a posé ses conditions : en échange du soutien de ses 30 sénateurs - indispensables à la survie du futur gouvernement - il a exigé que l'exécutif ne soit pas déséquilibré vers la gauche et qu'un contrat soit signé sur le programme à venir.

Matteo Renzi, qui est jusque-là resté assez flou sur ses objectifs à la tête du gouvernement, va devoir entrer dans le vif du sujet pour convaincre ses alliés. Il devra aussi rallier à sa cause les membres de son propre parti, dont certains n'ont pas apprécié la manière dont il est arrivé au pouvoir en éjectant Enrico Letta.

Lu sur le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !