Isère : une collégienne en route pour le djihad interceptée à l’aéroport | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Isère : une collégienne en route pour le djihad interceptée à l’aéroport
©

Aller simple

Isère : une collégienne en route pour le djihad interceptée à l’aéroport

A., 14 ans avait envoyé un SMS à son père, lui annonçant qu’elle partait "faire le djihad"en Syrie. Elle a été arrêtée alors qu’elle s’apprêtait à embarquer pour Istanbul.

Il s’agit déjà du troisième mineur français tenté par le djihad depuis le début de l'année. Lundi soir dernier, A., 14 ans, a été arrêtée alors qu’elle s’apprêtait à embarquer pour Istanbul. Le but de son voyage à aller simple ? Partir en Syrie "faire le djihad", comme elle l’avait indiqué la veille à son père par SMS. Ce dernier avait alors prévenu la police qui a ensuite intercepté l’adolescente à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry.

Ses parents avaient senti qu’A. se radicalisait mais sans pour autant imaginer un tel départ. L'enquête doit maintenant établir si A. a organisé seule son voyage ou si elle a été embrigadée par un quelconque individu ou un réseau. L'adolescente semble s'être peu à peu radicalisée via Internet. D'après les informations d’Europe 1, elle refuse pour l'heure de collaborer. Devant les policiers, elle se borne à prétendre qu'elle partait simplement en vacances en Turquie. La justice a décidé de la placer dans un foyer, pour "la protéger contre elle-même", a précisé le procureur.

Selon le ministère de l'Intérieur, sur les quelque sept cents Français ou résidents en France "concernés" par le phénomène, c’est à dire actuellement en Syrie, projetant de s'y rendre ou déjà rentrés, une quinzaine sont mineurs. La fréquence des ce ces départs est suffisamment soutenue pour inquiéter le gouvernement. Ce dernier a donc décidé d'y apporter une réponse juridique. Dans le plan en préparation visant à lutter contre les filières djihadistes, qui devrait être présenté dans les prochaines semaines, des mesures viseront ainsi spécifiquement les mineurs.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !