Isère : une ado de 15 ans suspectée d'avoir fugué pour rejoindre la Syrie et "faire le djihad" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Isère : une ado de 15 ans suspectée d'avoir fugué pour rejoindre la Syrie et "faire le djihad"
©

Encore un

Isère : une ado de 15 ans suspectée d'avoir fugué pour rejoindre la Syrie et "faire le djihad"

La jeune fille aurait quitté mardi soir le domicile de ses parents situé à Villefontaine.

Depuis des semianes des centaines de Français quittent le pays pour aller en Syrie "faire le djihad". Ces départs, estimés environ à 1 000 par le ministère de l'Intérieur inquiètent beaucoup le gouvernement qui a récemment pris des mesures. Malgré tout, la police constate encore des départs. Nouvel exemple ce vendredi avec une jeune adolescente de 15 ans. Habitant Villefontaine dans l'Isère, elle est suspectée d'avoir fugué de son domicile familial pour rejoindre la Syrie. Recherchée depuis mardi, les policiers pensent qu'elle est partie "faire le djihad". Une enquête pour "disparition inquiétante" a été lancée, a indiqué à l'AFP Matthieu Bourrette, procureur de la République à Vienne.

Les parents de l'adolescente ont eux-mêmes prévenu la police après avoir vu des messages inquiétants sur son compte Facebook. "Les messages qui y figuraient étaient univoques et démontraient qu'elle avait des velléités de fugue depuis plusieurs semaines, avec la perspective de quitter le territoire national pour aller faire le djihad"a expliqué le magistrat. Selon le traçage de sa carte de crédit, la jeune fille se trouverait actuellement dans "la région de Marseille". "Tous les moyens en notre possession ont été mis en oeuvre pour éviter qu'elle ne quitte le territoire national et qu'elle soit, au pire, bloquée aux différentes frontières du pays" a dit le procureur.

C'est la deuxième fois que des personnes partent de Villefontaine pour tenter de rejoindre la Syrie. Le parquet de Vienne avait ouvert une information judiciaire, le 13 septembre, après le départ d'une famille recomposée de deux adultes et quatre enfants.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !