Inondations dans l'Aude : Météo France et son système de prévisions pointés du doigt | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Inondations dans l'Aude : Météo France et son système de prévisions pointés du doigt
©PASCAL PAVANI / AFP

Catastrophe naturelle

Inondations dans l'Aude : Météo France et son système de prévisions pointés du doigt

A la suite du très lourd bilan humain après les fortes pluies et les crues dans le département de l'Aude, la délicate question des responsabilités se pose.

Météo France n'a placé l'Aude en vigilance rouge que ce lundi matin à 6h. Pourtant, des pluies diluviennes se sont abattues sur le département dès le courant de la nuit de dimanche à lundi.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Frédéric de Lanouvelle, a évoqué ce lundi "une fragilité" dans le système de vigilance de Météo France, après la mort d'au moins douze personnes dans des inondations dans l'Aude. Il était invité sur LCI
"C'est clair qu'il y a une fragilité. Il y a une fragilité au niveau de la vigilance orange, on l'a vu avec la neige qui est tombée sur l'Ile-de-France il y a quelques mois, qui est très souvent utilisée et quand il y a un vrai problème, les gens n'en tiennent plus compte. [...] Et puis il y a le problème de cette vigilance rouge, je ne connais pas par coeur le processus de déclenchement de cette vigilance, mais en l'occurrence cette nuit, au vu du témoignage de certains habitants, elle a été déclenchée trop tard".
Frédéric de Lanouvelle a tenu à préciser que dès que l'épisode avait été prévu, l'alerte rouge avait été donnée. 
"La difficulté de ce phénomène, c'est d'abord la difficulté de le prévoir. Je ne pense pas que ce soit lié à l'incompétence de Météo France mais à une difficulté d'évaluer cela. Et puis c'est un phénomène très puissant. Il est clair que les secours se sont déployés dès que possible mais que leurs conditions étaient très compliquées".
Les habitants ont évoqué un manque d'informations la nuit dernière. Les sinistrés étaient étonnés que la vigilance rouge ait été déclenchée si tardivement. Certains ont même exposé ce point de vue lors de la venue d'Edouard Philippe à Villegailhenc. 
Le Premier ministre s'est exprimé lors de son arrivée sur place : 
"Il est vrai que l'épisode météorologique était par lui-même imprévisible. Je crois que les spécialistes, que je ne suis pas, considéraient que la dépression allait circuler plus vite que ce qui s'est passé. Il est vrai aussi que passer d'une vigilance orange à une rouge à 3 heures du matin, c'est assez facile à dire, mais pour que l'information arrive à tous ceux qui sont endormis, ou tout ceux qui ne sont pas forcément à l'écoute, c'est beaucoup plus compliqué. En tout cas moi je veux dire combien tous les services de l'Etat ont été mobilisés, concentrés, déterminés et combien nous leur devons".
Selon le dernier bilan provisoire, 12 personnes ont été tuées la nuit dernière après des pluies torrentielles et d'impressionnantes inondations dans la région de Carcassonne. 
Lu sur BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !