Inde : un entrepreneur créé une serviette hygiénique révolutionnaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Inde : un entrepreneur créé une serviette hygiénique révolutionnaire
©

Ingénieux

Inde : un entrepreneur créé une serviette hygiénique révolutionnaire

L'invention de Arunachalam Muruganantham lui a coûté cher et il a bien failli tout perdre, mais aujourd'hui grâce à lui des milliers de femmes se sentent plus à l'aise avec leurs menstruations.

Un étudiant plutôt adepte de l’école buissonnière a inventé une serviette hygiénique révolutionnaire dans le sud de l’Inde. Elle va permettre à des milliers de femmes vivant dans la campagne reculée d’améliorer leurs conditions sanitaires. L'invention de Arunachalam Muruganantham lui a coûté cher. Il a bien failli perdre sa famille, son argent et sa place dans la société. Mais le plus important est là : il a gardé son sens de l'humour.

"Tout a commencé avec ma femme" dit-il. En 1998, il était tout jeune marié, sa femme Shanti était tout pour lui. Un jour, il a vu que Shanthi lui cachait quelque chose et il a été choqué de découvrir qu'elle utilisait des chiffons pour ses menstruations. "Pour être honnête, je ne l’aurais même pas utilisé pour nettoyer mon scooter", explique-t-il à la BBC. Quand il lui demanda pourquoi elle n’utilisait pas de serviettes hygiéniques, elle lui a expliqué que si elle en avait acheté, elle ne serait pas en mesure de se permettre d'acheter du lait ou des produits ménagers.

Constatant le prix exorbitant des lingettes intimes, il décide de fabriquer les siennes. C’est en testant lui-même sa création que Muruganantham se rendit compte que de nombreuses femmes de son village couvraient leur menstruations avec toute sorte de tissu. L’insalubrité a des conséquences importantes dans cette région de l’Inde. Environ 70% de toutes les maladies sexuellement transmissibles en Inde sont causées par une mauvaise hygiène menstruelle qui peuvent aussi affecter la mortalité maternelle.

Il n'a pas eu d'autre choix que de tester le produit sur lui étant donné qu’il est mal vu en Inde de parler de ce sujet, qui puis est si on est un homme. Il a donc créé un faux "utérus" à partir d'une vessie de ballon de football américain qu'il a poinçonné de multiples trous, et qu'il a ensuite rempli avec du sang de chèvre. Il a marché, couru, fait du vélo avec son invention entre les jambes et ça a marché. 

Sa femme, pour qui il avait imaginé l'idée, l'a quitté car elle pensait qu'il était devenu un pervers Certains de ses anciens amis on même pensé qu’il avait le diable en lui. Pendant deux ans et trois mois, il a cherché à comprendre comment était faite une serviette hygiénique et a démarché les grandes entreprises indiennes pour qu’elles lui donnent un coup de main. Il a donc conçu sa propre machine pour créer ses serviettes. Quatre ans et demi plus tard, il a réussi à créer une méthode peu coûteuse pour la production de serviettes hygiéniques. Le processus comporte quatre étapes simples. Tout d'abord, une machine semblable à un broyeur de cuisine décompose la cellulose dure en matière duveteuse, qui est emballée dans des gâteaux rectangulaires avec une autre machine et le tout cré une matière agréable et surtout confortable. Aujourd’hui, il gagne de l’argent grâce à son concept et surtout, même s’il a perdu sa femme, il en a rendu des milliers plus heureuses dans leur vie quotidienne.

Lu sur la BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !