Immigration clandestine : les expulsions en baisse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Immigration clandestine : les expulsions en baisse
©

Vos papiers

Immigration clandestine : les expulsions en baisse

Le Figaro a eu accès aux documents de la Direction centrale de la police aux frontières (PAF).

Alors que Manuel Valls joue la carte de la fermeté à propos de l'immigration clandestine, les chiffres indiquent pourtant un infléchissement de la politique menée place Beauvau. Selon les tableaux de la Direction centrale de la police aux frontières (PAF), auxquels Le Figaro a eu accès, "le rythme moyen d'éloignement des étrangers en situation irrégulière est passé de 100 personnes par jour l'an dernier à 60 par jour pour les huit premiers mois de l'année".

Parmi les 14 800 individus reconduits aux frontières depuis le 1er janvier, figurent dans l'ordre croissant les Roumains (2 700 en huit mois), puis les ressortissants des pays du Maghreb (Tunisie en tête, Maroc, Algérie). Le site du quotidien précise que les chiffres de la PAF "intègrent tout ce qui a été comptabilisé par la police nationale, la gendarmerie, la préfecture de police de Paris, et même les douanes".

Une fois qu'une obligation de quitter le territoire français a été délivrée à un clandestin, ce dernier a entre sept jours et un mois pour partir de son plein gré. "Tout repose désormais sur la confiance que l'on fait à l'individu", a expliqué au Figaro un officier de la PAF.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !