Ian Brossat sera tête de liste PCF aux élections européennes de 2019 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Ian Brossat sera tête de liste PCF aux élections européennes de 2019
©JOEL SAGET / AFP

L'inteeeernationale de Bruxelles

Ian Brossat sera tête de liste PCF aux élections européennes de 2019

Ian Brossat, adjoint au Logement de la maire de Paris, a été désigné dimanche par le Parti communiste.

Les tractations et désignations en vue des élections européennes de mai 2019 ont commencé. Âgé de 38 ans, Ian Brossat, adjoint communiste au Logement de la maire de Paris Anne Hidalgo (PS), a été désigné dimanche tête de liste du PCF, a-t-il annoncé à l'AFP.

Cette désignation comme "chef de file" pour les européennes a fait l'objet d'une résolution votée dimanche par le Conseil national du Parti communiste français, a précisé Ian Brossat.

"Nous entrons désormais en campagne. Mais nous ne nous faisons pas à l'idée que la gauche parte à cette élection aussi éparpillée et nous sommes donc disposés à continuer les discussions avec nos alliés potentiels", précise le candidat. 

Des propos qui rejoignent ceux du secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, qui dans une interview auParisiendéclare :"Il faut une liste large. Nous sommes disponibles pour la construire avec toutes les forces sociales, toutes les personnalités de la gauche".

Le regard est surtout dirigé vers La France Insoumise, avec qui le PCF est brouillé. Lors de l'élection présidentielle, le PCF a soutenu Jean-Luc Mélenchon. Mais pour les législatives, les deux mouvements n'ont pas réussi à se mettre d'accord. "La France insoumise n'a jamais envoyé aucun signe" en vue de l'union, "mais nous, nous ne refusons pas de tendre la main", indique Ian Brossat.

Lu sur Boursorama

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !