Hong Kong : entrée à la législature pour le "Mouvement des parapluies" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Hong Kong : entrée à la législature pour le "Mouvement des parapluies"
©Bobby Yip / Reuters

Un pays, deux systèmes

Hong Kong : entrée à la législature pour le "Mouvement des parapluies"

Victoire des démocrates aux élections législatives.

Aux dernières élections législatives à Hong Kong, si les pro-chinois conservent la majorité, les partis pro-démocratie ont obtenu une minorité de blocage au Legislative Council, ou LegCo, la législature de Hong Kong. Et surtout, c'est l'entrée à la législature du "Mouvement des parapluies" qui avait bloqué la ville avec des manifestations en 2014 pour protester contre la mainmise accrue de Pékin sur Hong Kong, et qui a fait une belle performance électorale. Parmi les élus, on trouve Nathan Law, 23 ans, un des chefs de file du mouvement, qui s'est présenté sous l'étiquette du parti Demosisto qui milite pour l'autonomie de Hong Kong. 

L'élection était la première depuis le mouvement de 2014, et a connu une participation accrue, de 58%. "Je crois que les Hongkongais voulaient vraiment le changement. Pour les jeunes, l'avenir est une question d'urgence." Deux candidats du parti Youngspiration, qui est indépendantiste et pas seulement autonomiste, ont également été élus. 

Le LegCo comprend 70 membres, dont 35 sont élus démocratiquement à la proportionnelle et dont les autres sont élus par des conseils électoraux représentant divers corps sociaux. 

Ce résultat semble montrer la résilience du mouvement autonomiste à Hong Kong. Pour l'instant, le gouvernement chinois n'a pas fait de commentaire. 

Lu sur la BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !